AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Crawled Out of The Sea (Raven)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alaric de Corwyn
    < Maître d'hôtel >

< Maître d'hôtel >
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 04/04/2010
Métier : Maître d'hotel
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP:
Relationships:

MessageSujet: Crawled Out of The Sea (Raven)   Mar 6 Avr - 1:59

Il y avait de plus en plus de monde qui venait à Hill House, et les produits frais partaient extrêmement rapidement. Il était inutile d'attendre que le livreur arrive, et les jours de marché n'étaient plus suffisants pour cette semaine: il fallait aller au centre commercial. Tout le monde était occupé ou feignait de l'être, c'était donc à Alaric de s'y coller, comme d'habitude. Cela ne le dérangeait pas plus que ça, c'était une occasion rêvée de partir de la maison quelques heures et de voir autre chose. Il avait déjà une liste de course assez énorme, à laquelle s'était ajoutée tout ce dont tout le monde pouvait avoir besoin. Quelques clients lui avaient demandé des petites faveurs, et les autres domestiques avaient tous des demandes. En fin de compte, il se retrouvait tout seul à conduire le gros camion qui servait en général au jardinage, et avec des tonnes de listes et de petits papiers dans ses poches. Il arriva au centre commercial et commença par la pharmacie: c'était le plus rapide, et le plus simple. Il alla chercher une veste au pressing pour un client, en déposa d'autres, puis se mit en route pour le lieu qui allait rapidement le rendre dingue: le supermarché. Chaque rayon lui prit un temps monstrueux, et il du faire plusieurs aller retour avec des chariots pleins. Les produits frais devaient aller dans les glacières, il fallait séparer la viande des légumes, les légumes des fruits, les fruits des produits laitiers... C'était un travail long qui prenait un temps fou, et il regretta rapidement de ne pas avoir forcé quelqu'un à venir avec lui. Tout le monde le regardait alors qu'il se battait avec des paquets de céréales, et il n'y avait pas une seule personne qui venait l'aider. Il avait pourtant une patience de maître, mais il commençait à en avoir marre de faire tomber une chose pour en ramasser une autre. Et la fatigue n'arrangeait rien. Il y a des jours comme ça, ou on a l'impression que tout le monde se lie pour vous énerver ou vous rendre la vie impossible. La Mauvaise volonté des choses comme disait sa soeur. Il avait aussi l'impression que les listes n'en finissaient pas d'apparaître dans ses poches. D'où sortait tous ces papiers? Lui et sa mauvaise manie de vouloir contenter tout le monde en même temps sans jamais dire "non"... il finit par prendre un peu tout et n'importe quoi en se disant qu'après tout il y aurait toujours du monde pour les manger. Et l'argent n'était pas un problème, il avait la carte bleue de l'hôtel. Son caddie se remplissait rapidement et il commençait à se dire qu'il n'aurait pas le courage de repasser une énième fois à la caisse pour revenir en remplir un nouveau. Il essaya donc de caser le maximum de choses et d'empiler les choses les unes sur les autres: tout devait absolument rentrer, ou il ne tiendrait pas longtemps. Il avait un autre sac accroché au caddy, et un petit panier à côté. Il avait gardé les oeufs pour la fin, histoire de tout mettre au dessus et surtout de ne rien casser. Il lui en fallait beaucoup, beaucoup trop et il se fit limite insulté par une petite grand-mère alors qu'il prenait toutes les dernières boîtes. Confu, il s'excusa auprès de la vieille dame et lui donna une des boîtes. Elle la prit et s'éloigna en pestant contre le pauvre Alaric, sur qui tous les yeux des gens étaient toujours rivés. La prochaine fois, c'était sur, il enverrait quelqu'un faire ça à sa place !!

Il empila les oeufs du mieux possible et se mit en direction de la caisse, essayant de ne pas trop déranger les gens qui faisaient leurs courses. Il prenait tout de même beaucoup de place, et arrivé à mi chemin, un gros 'CRACK' se fit entendre: la roue du caddy s'était détachée, et le caddy s'était afaissé d'un côté. Le choc provoqua la chute de deux boîtes d'oeufs qui étaient sur le dessus de l'immense caddy plein à craquer. Les oeufs s'étalèrent par terre et un joli liquide jaune se répandit sur le sol. Quelques enfants firent des commentaires, des "regarde maman ce qu'il a fait le monsieur". Quelques rires nerveux se firent entendre, tandit qu'Alaric ramassait ce qu'il pouvait.


- For fuck's sake..... murmura t-il dans son anglais natal.

Il avait tendance à parler en anglais lorsqu'il était vraiment enervé, c'était sortit tout seul. Il soupira en voyant la marre de jaune qui se trouvait à ses pieds. Il sortit un mouchoir de sa poche et soupira de nouveau en voyant qu'il allait lui en falloir bien plus que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Reynard
::Admin::
    < Criminologue >

::Admin:: < Criminologue >
avatar

Messages : 495
Date d'inscription : 31/03/2010
Age : 28
Métier : Criminologue
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP: 1/3 : DISPONIBLE
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Mar 6 Avr - 18:01

    Trois jours qu’elle était en ville et toujours ces visions qui se faisaient de plus en plus fréquente. Et le pire dans tout ca, que cela commençait même à lui arriver en pleine journée ! Loin d’être quelque chose de très plaisaient, croyez moi ! Surtout que c’était des visions tirés d’un film d’horreur bien trop réelle. Stupide château ! Elle qui pensait que tout était derrière eux, voila que les gens n’ont rien trouvés de mieux que de faire un hôtel de ce truc malsaine ! C’était demandé un massacre ! Son séjour ici, commençait vraiment mal ! Et cela sans parler du fait qu’elle était si près de Hill House. Non pour commencer la moitié de ses valises étaient perdus ! On vous l’envoie quand on les aura retrouvés madame. Ils sont surement dans un mauvais avion ! Et voila qu’elle devait donc s’acheter le nécessaire sur place : une brosse à dents, du dentifrice, du shampooing, etc. Voila donc ce qu’elle était entrain de faire à ce moment même. Remplir son caddie avec des choses banales, tout en essayant de capter du réseau avec son portable. Mais c’était vraiment pas son jour de chance car lorsqu’elle eut enfin du réseau, du bruit se faisait entendre dans le supermarché, elle tournait son regard à gauche et remarquait une petite bande de jeunes qui étaient entrain de se marrer du malheur de quelqu’un d’autre. Raven soupirait et finit par remettre son téléphone dans sa poche. Elle essayerai de téléphoner plus tard au bureau. Elle espérait pouvoir parler au médecin légiste qui avait examiné le corps du petit garçon mort en Janvier dans Hill House Hôtel. Mais pour l’instant elle n’arrivait pas à obtenir le nom de la personne. Mettant son caddie contre un rayon, elle finit par s’approcher de l’homme qui essayait de faire disparaître le tout avec un simple mouchoir. C’est sure qu’il allait aller loin avec ca.

    -Cela ne sert à rien.. A part salir votre mouchoir pour rien. A moins si vous adorez nettoyer…

    Arrêtant une jeune femme, qui vu sa tenue devait travailler ici, Raven lui parlait tout en lui montrant d’un signe de la tête les œufs cassés sur le sol.

    -Wir haben einen Unfall gehabt. Ist es möglich, einen Eimer Wasser zu holen ?

    D’un simple signe de la main, la jeune femme partait à la recherche d’un seau d’eau et une serpillière. Chose qui ne durait pas très longtemps. Le temps que Raven regarde son portable et soupire, car elle avait toujours pas de réseau, la jeune femme était déjà de retour pour nettoyer le tout. Raven remerciait la jeune femme, lorsque cette dernière partait, puis portait son regard sur l’homme et sur le caddie de ce dernier. Vu le contenu et la montagne qu’il était entrain de faire, c’était tout à fait normal qu’il avait eu ce petit accident.

    -Vous aller vous enfermer dans un bunker, que vous avez besoin d’autant de choses ? Ou vous venez d’une famille nombreuse ?

    Peut-être est-ce que c’était son métier qui voulait cela, mais Raven était assez curieuse et surtout la manière dont elle interrogeait les gens, leur poussaient à lui répondre. Malformation du au travail surement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric de Corwyn
    < Maître d'hôtel >

< Maître d'hôtel >
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 04/04/2010
Métier : Maître d'hotel
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP:
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Mar 6 Avr - 20:28

Alaric avait déjà utilisé deux mouchoirs lorsqu'une jeune femme s'approcha et l'aida grandement en demandant à une employé de venir nettoyer. Il se releva, et s'écarta pour laisser passer la jeune femme avec sa serpillière. Il fit un sourire gêné aux deux, et tenta de replacer quelques choses de manières plus stables dans son caddy pour éviter que cela ne se reproduise. ' A moins qu'il n'adore nettoyer' il était loin d'aimer ça, mais c'était vrai qu'il passait son temps à le faire, et que c'était devenu un automatisme, à force de toujours passer derrière les autres pour que tout soit impeccable. Peu à peu, le monde autour de lui recommençait à vaguer à ses occupations. Et Alaric commençait à se sentir un peu moins oppressé par les regards. Il avait horreur d'attirer l'attention, du moins involontairement. Après, en dehors, il était le premier à jongler ou à faire des pitreries pour faire rire les enfants des domestiques. Mais là c'était différent, il ne connaissait pas ces gens, et il n'avait aucune envie de les faire rire. Pourquoi le malheur des autres avait l'art d'attirer tout le monde? Bref, ce n'était rien de grave, l'incident était terminé, et son attention se reportait maintenant sur la jeune femme qui lui était gentiment venu en aide. Il la remercia, puis répondit à la question qui lui avait posé. Famille nombreuse ou bunker? Au moins, elle avait le sens de l'humour. Il souria à ce qu'elle avait dit, puis répondit à sa question:

- Merci et... non tout ça n'est pas pour moi, je travaille pour un Hôtel.. rajouta-t-il.

Il préférait ne pas préciser lequel, vu qu'en général, les gens commençaient à le regarder de travers, où à lui poser des questions déplacées. D'autres avaient juste peur, comme si les employés de l'Hôtel allaient être hantés aux aussi, c'était assez ridicule. Et cela n'allait sûrement pas intéresser cette jeune femme de toute manière, elle avait juste du demander cela par curiosité. Il appréciait en tout cas le geste et l'aide qu'elle lui avait apporté. Il poussa son caddy un peu sur le côté pour déranger le moins possible, malgré la roue cassée, et se présenta.

- Je m'appelle Alaric, enchanté.

Elle n'avait pas l'air d'être du coin, ou du moins il ne l'avait jamais vue. Mais elle parlait très bien allemand, mieux que lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Reynard
::Admin::
    < Criminologue >

::Admin:: < Criminologue >
avatar

Messages : 495
Date d'inscription : 31/03/2010
Age : 28
Métier : Criminologue
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP: 1/3 : DISPONIBLE
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Mar 6 Avr - 21:28

    Raven le regardait. Un hôtel? Il ne pouvait parler qu’un seul hôtel, a moins si il voulait faire ses cours ici et non ailleurs. Mais ce supermarché n’avait rien de bien spécial. Alors il devait bien venir de Hill House. Le regard de Raven s’arrêtait à nouveau sur le caddy du jeune homme et regardait ce qu’il avait prit. Le jeune homme finit par se présenter. Alaric… Pas de nom de famille….

    -Raven Reynard. Et vous avez également un nom de famille ?

    Mal placé ? Peut-être. Mais si il y avait bien une chose, c’était de ne pas connaître une personne, de ne pas savoir qui se trouvait devant elle. Surtout que si il était lié à Hill House, elle devait faire des recherches sur lui. Oh bien sure elle pouvait demander toute une liste des gens qui y travaillent. Après tout un nom comme Alaric ne doit pas être très fréquent. Mais c’était plus simple si l’homme se présentait convenablement et non seulement par un prénom. Comme ci elle allait directement l’appeler par son prénom ? Désignant son caddy, Raven finit par dire

    -Vous devriez vous chercher un autre caddy. Je garderais un œil sur votre montagne afin qu’on ne vole pas quelque chose de précieux.

    Elle sourit doucement, puis se contenta de regarder sur sa liste, afin de savoir ce qu’elle n’avait pas encore prit. Et en attendant qu’Alaric revienne avec un nouveau chariot, elle regardait son téléphone. Toujours pas de réseau. C’était pour devenir fou ! Finalement le jeune homme revenait. Raven allait l’aider pour ranger mieux les affaires dans l’autre caddy, en espérant que cette fois-ci la roulette allait tenir. Une fois que tout cela était fait, elle marchait vers son caddy à elle, le prit et l’avançait vers Alaric.

    -Vous devriez prendre plus de bandages et des trousses de secours… Croyez moi, vous pouvez me faire confiance. Je sais ce dont je parles.

    Il y a dix ans, Raven avait eu la mauvaise aventure de se retrouver avec douze autres personnes coincés dans la maison et ils avaient été que sept à en sortir vivant. Cela voulait tout dire n’est-ce pas ? Mais elle n’aimait pas parler de Hill House. Elle n’aimait déjà pas trop parler avec Aouregan de ce qu’ils avaient vécus, mais à un inconnu ? Non c’était pas trop son truc. Ainsi elle préférait simplement donner conseil, son avis, mais sans raconter son histoire. Elle avançait en direction de la caisse avec son caddy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric de Corwyn
    < Maître d'hôtel >

< Maître d'hôtel >
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 04/04/2010
Métier : Maître d'hotel
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP:
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Mer 7 Avr - 17:28

Cette jeune femme était étrangement familière, surtout pour lui, qui n'avait pas l'habitude qu'on s'intéresse spécialement à lui. Dans son métier, et donc depuis son enfance, on l'avait toujours appelé par son prénom. Ce n'était pas un automatisme de dire son nom de famille, c'était quelque chose que faisaient beaucoup les Américains, mais pas les Allemands. Alaric lui était écossais, mais n'était pas du genre à se présenter ainsi. Mais il n'avait rien à cacher. C'était juste qu'en général, personne n'arrivait à prononcer son nom de famille, même sans dire la particule qui était devant. Corwyn. Allez faire dire ça à un allemand sans qu'il ne l'écorche avec un accent pas croyable... Il sourit aimablement à la jeune femme.

- Corwyn. Alaric Corwyn. Je suis désolé, en général les gens se contentent de mon prénom...et n'arrivent de toute manière pas à prononcer le reste.

C'était vrai qu'il avait cet accent si particulier que les autres ont du mal à comprendre s'ils ne viennent pas de Grande-Bretagne. Il partit ensuite chercher un autre caddy, et en trouva un assez rapidement, heureusement. Il revint à l'endroit ou Raven lui avait gentiment gardé ses affaires. Elle n'était clairement pas d'ici: elle avait l'air de chercher du réseau. Hors dans le coin, il était assez rare que les portables passent. Lui-même avait renoncé à en avoir un, personne n'arrivait jamais à le joindre, et à Hill House, les téléphones semblaient étrangement ne jamais marcher. On entendait des grésillements, des voix étrangères, mais rarement ce que l'ont désirait entendre: son interlocuteur. C'était trop cher pour si peu d'utilisation, il y avait donc renoncé. Raven s'adressa de nouveau à lui alors qu'il transférait le contenu de son caddy dans le nouveau. Des bandages? Pourquoi parlait elle de bandages? Et pourquoi disait-elle savoir de quoi elle parlait? Il ne comprenait pas bien pourquoi elle lui disait une telle chose, et se dit qu'elle devait sous entendre qu'il était maladroit, et que, probablement elle l'était aussi. Mais des trousses de secours...c'était autre chose, comment pouvait elle savoir de quoi elle parlait, elle ne travaillait pas à Hill House. Ou peut-être qu'elle travaillait dans un Hôtel...ou qu'elle était la nouvelle recrue qu'ils attendaient depuis des mois et qui semblait avoir disparue?

- Excusez moi mais...que voulez vous dire par là? Vous aussi vous passez vos après-midi à casser des oeufs?

Il avait bien évidemment dit cela sur le ton de la plaisanterie: il savait très bien qu'elle ne parlait pas de ça. Mais il ne savait sincèrement pas ce qu'elle avait voulu dire par là. Il continuait à ranger et à transférer les aliments du caddy, et ça allait tout de même vite: il n'allait pas rentrer trop tard, et surtout, les produits frais n'auraient pas le temps de s'abimer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Reynard
::Admin::
    < Criminologue >

::Admin:: < Criminologue >
avatar

Messages : 495
Date d'inscription : 31/03/2010
Age : 28
Métier : Criminologue
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP: 1/3 : DISPONIBLE
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Mer 7 Avr - 22:56

    Raven était allemande, pas de la région mais allemande. Mais vu qu’elle vivait à présent en Amérique et qu’elle était marié à un américain, elle avait pas de problèmes à prononcer des noms et des prénoms. Même ce il semblait être plus irlandais ou écossais qu’américain.

    -J’aime bien à savoir à qui j’ai affaire. Enchanté en tout cas.

    Oui, cela pouvait parfois être mal vu, mais Raven trouvait que c’était néanmoins une certaine politesse de se présenter complètement. Mais peut-être que c’était également une malformation du métier et que c’était devenue tellement une habitude de connaître les gens avec qui elle parle quoi qu’il en soit, elle attendit que l’homme revenait avec un autre caddy et tout en l’aidant elle lui avait fait la remarque qu’il devrait prendre plus de bandages. Suite à la réponse du jeune homme, Raven lui sourit doucement, avant de retourner vers son propre caddie et de prendre soin de lui répondre.

    -Non je ne suis pas très maladroite et je ne m’amuse pas à jongler avec des œufs. Mais vous travaillez bien à … Hill House, non ?

    N’attendant pas vraiment une réponse, car après tout il n’y avait qu’un seul hôtel dans les environs et c’était celui-là. Ainsi elle continuait.

    -Alors croyez moi, vous allez avoir besoin de quoi soigner des blessures.

    Elle avait marre de dire aux gens de ne pas s’y rendre, que c’était avancer vers une mort terrible, personne semblait vraiment la croire. Mais ce lieu était maudit. Elle-même avait à peine survécue. Elle avait vu des gens mourir. Passant dans un rayon ou il y avait des médicaments contre la migraine, elle en jetait deux boîtes dans sa charrette avant d’avancer vers la caisses. Elle n’aimait pas trop parler de Hill House. D’ailleurs il devait soit la prendre pour une folle, soit pour quelqu’un qui lisait trop d’histoires d’horreur. Mais voila ou était le problème. Elle ne lisait pas trop de ces histoires, car elle avait vécue une !

    -Dites-moi, Monsieur Corwyn… Vous travaillez depuis combien de temps à Hill House ?

    Arrivé à la caisse, Raven remarquait qu’il y avait beaucoup de monde et qu’il fallait faire la file pendant un petit bout de temps, ainsi elle se retournait vers Alaric, attendant une réponse à ce qu’elle lui avait demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric de Corwyn
    < Maître d'hôtel >

< Maître d'hôtel >
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 04/04/2010
Métier : Maître d'hotel
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP:
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Jeu 8 Avr - 20:24

Alors c'était ça qu'elle avait voulu dire. Hill House. Il se demandait comment elle pouvait être au courant, elle qui ne venait pas d'ici. Mais encore une fois, il n'était pas rare que les voyageurs viennent dans le coin pour visiter le fameux Hôtel. Mais pourquoi parlait elle de blessures? Sûrement à cause des récents événements mais tout de même, il n'y avait pas des morts tous les jours ! Il se dit qu'elle était sûrement journaliste ou qu'elle devait faire des recherches sur l'endroit pour poser autant de questions sur ce sujet là. Elle semblait trop intéressée pour n'être qu'au courant des rumeurs. Elle disait bien aimer savoir à qui elle avait affaire. Il n'allait pas lui en vouloir pour ça, il était juste d'un naturel assez discret, du moins tant qu'il ne connaissait pas les personnes. En tout cas, elle avait de l'humour, vu qu'elle avait rit à sa plaisanterie, et qu'elle y avait répondu. C'était déjà un petit indice sur sa personnalité, elle ne se prenait pas trop au sérieux, du moins en théorie. Alaric termina de ranger son chariot et se dirigea doucement vers les caisses, qui étaient évidemment bondées de monde, comme par hasard. Ce n'était vraiment pas son jour. Mais cela lui avait permit de faire une nouvelle rencontre, et si elle s'intéressait à Hill House, quelque chose lui disait que leur chemins allaient forcément se re-croiser. Même si elle avait l'air de considérer Hill House comme un endroit horriblement dangereux... Lorsqu'elle lui demanda si il y travaillait, il acquiesça. Elle lui demanda donc depuis combien de temps il était dans cet établissement. Il ne se souvenait plus de la date précise, mais il savait qu'il avait été dans les premiers à y travailler...

- Eh bien pour être honnête je ne sais même plus...mais je suis arrivé peu après l'ouverture de l'Hôtel.

Elle semblait vraiment très intéressée par les informations concernant la demeure. Il était persuadé qu'elle n'était pas une simple touriste de passage, elle semblait avoir été motivée par Hill House. Comme beaucoup de monde qu'il croisait ces temps-ci. Il la regarda de ses yeux clairs pour essayer de voir ce qu'elle pensait de tout cela, et pourquoi elle semblait tellement intéressée...

- Laissez moi deviner, vous êtes journaliste? Medium? Spécialiste de l'ésotérisme?

Il avait dit ça sur un ton assez drôle et romanesque, comme s'il récitait un texte de théâtre, ou une ligne d'un film de Sherlock Holmes. Sincèrement, tout ce monde fasciné par les esprits, ça le faisait beaucoup rire. Bien sur il y croyait, et il savait bien que Hill House n'était pas un Hôtel comme les autres. Mais il y avait des tonnes de maisons hantées sur terre, et il doutait que les morts aient grand chose à voir avec le paranormal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Reynard
::Admin::
    < Criminologue >

::Admin:: < Criminologue >
avatar

Messages : 495
Date d'inscription : 31/03/2010
Age : 28
Métier : Criminologue
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP: 1/3 : DISPONIBLE
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Jeu 8 Avr - 20:42

    Des le début? Enfin des l’ouverture? Alors il avait du être là au moment que le petit garçon s’était soi-disant noyé dans la fontaine. Intéressant à savoir. Raven mémorisait ce petit détail dans sa tête. C’est vrai qu’elle était intéressé par Hill House, mais c’était plutôt une obligation qu’une vrai envie. En tout cas, une chose était sure, il ne semblait pas vraiment craindre pour sa vie. Peut-être qu’il ne croyait pas dans toutes ces histoires ? Possible, après tout, il y a dix ans, elle non plus n’y croyait pas trop. Mais les choses ont bien évolués depuis. Lorsqu’il essayait de devenir ce qu’elle pouvait bien être, Raven éclatait de rire en entendant ses propositions. Journaliste ? Oh pitié non ! Elle détestait ces mini paparazzi qui vous collent pour savoir tout les détails. Médium ? Spécialiste dans l’ésotérisme ? Oh non toutes ces choses ne l’avaient jamais vraiment intéressé. Intrigué pendant sa jeunesse oui, mais pas pour en faire un métier. Secouant légèrement la tête, elle lui sourit tout en lui répondant.

    -Aucun des trois propositions est la correcte. Je suis criminologue. Mais mon intérêt pour Hill House ne vient pas de mon travail, si c’est ce que vous espérez savoir.

    C’est vrai qu’en travaillant dans la police, elle avait accès à plus d’informations que si elle était une simple civile. Mais son intérêt pour la maison ne venait pas de la.

    -Vous croyez dans toutes ces histoires de fantômes et de lieu maudit, Monsieur de Corwyn ?

    Cela ne servait à rien de continuer si il ne croyait pas dans tout ces phénomènes. Après tout Raven n’était pas ici pour persuader les gens… enfin si, mais elle n’avait pas envie de se faire passer pour une folle. Elle n’allait pas courir tout le monde après pour les persuader de ne pas mettre leurs pieds dans l’hôtel. D’ailleurs elle ne pensait pas en être capable. Les gens étaient tellement têtus. Non, Raven était ici pour arrêter ses visions, pour aider les gens, pour les empêcher de mourir. Mais est-ce qu’elle allait vraiment pouvoir y changer quelque chose ? Après tout, elle avait été là en 1999, cela n’avait pas empêché que six gens meurent.


    -Vous êtes familier avec l’histoire du château ? Les événements de 1999 vous disent quelque chose ?


    C’était lui donner la puce à l’oreille. Du moins si il avait lu les journaux qui parlaient des six morts dans le château et sept survivants. Des morts qu’on ne pouvait pas vraiment expliqués : meurtre, suicide, accident ? Il y avait un peu de tout et ils avaient dit que les survivants étaient trop choqués pour dire vraiment ce qui s’étaient passés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric de Corwyn
    < Maître d'hôtel >

< Maître d'hôtel >
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 04/04/2010
Métier : Maître d'hotel
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP:
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Ven 9 Avr - 3:04

Alors il avait vu juste, elle n'avait pas parlé de Hill House par hasard, elle connaissait très bien son histoire. Au moins, elle n'était pas journaliste c'était déjà ça, il n'avait aucune envie de retrouver son nom dans les journaux, il risquerait de se faire virer sur le champ. Car les patrons avaient été très explicites: on ne devait pas parler des événements du passé, sauf si l'ont sentait que cela pouvait ramener du monde et de nouveaux clients. Criminologue, cela risquait d'être intéressant, même si elle disait ne pas être là pour son travail. L'histoire du petit garçon avait fait du bruit, c'était quelque chose que personne ne pouvait oublier, surtout lorsque cela touchait les enfants. Mais officiellement, c'était un accident, un coup du sort, voir même un problème médical. Malgré la version officielle, tout le monde murmurait des choses atroces. On parlait de pédophilie qu'on avait voulue cacher, on parlait de meurtres, mais on parlait surtout d'une mort mystérieuse qui pouvait être liée aux esprits. Chacun avait sa version, son opinion, et surtout son imagination qui bouillonnait lorsqu'on abordait le sujet. Alaric avait été présent lors de la mort du petit garçon, mais il n'était pas dans les parages lorsque cela s'était produit. Il avait juste entendu des cris, et vu plein de monde se diriger vers le salon avec un corps. On lui avait juste demandé de faire attention à ce que la famille reste loin de la pièce tant qu'on ne saurait pas précisément quoi leur dire. Il avait du calmer une mère hystérique à l'aide des autres domestiques, alors que lui-même ne savait pas précisément de quoi il s'agissait. Puis il y avait eu la nouvelle. Les policiers étaient arrivés, suivis d'une ambulance, et toute la maison avait été fouillée de fond en comble. Tout le monde avait été interrogé un par un, personne n'avait le droit de sortir, ou de parler aux autres. Personne n'avait eu l'occasion de fermer un oeil avant très longtemps, et les heures d'attente semblaient interminables. Enfin, chacun avait été renvoyé dans sa chambre, et l'Hôtel avait été fermé quelques temps, pour les besoins de l'enquête. A partir de ce moment, Hill House devint le nid à commérages. Tout le monde parlait à tout le monde, tout le monde écoutait aux portes et épiait le téléphone pour pouvoir grapiller de nouvelles informations sur l'enquête. Tout le monde répétait tout à sa famille, et bientôt tout le village fut au courant des moindres détails. Les policiers ne savaient plus où donner de la tête, ils recevaient chaque jour des tonnes d'appels anonymes et moins anonymes, avec des soit disantes informations à leur donner. C'est le problème des petits villages: tout le monde se connaît, et tout le monde adore dès qu'il y a un peu d'action. Alors un décès anormal, c'était le 'rêve' de beaucoup de personnes qui avaient enfin l'occasion d'être tirés de leur routine.

Il sourit donc lorsqu'elle dit qu'elle était criminologue, c'était le genre de métier à faire pétiller les yeux des gens du coin. Eux qui regardaient souvent les séries policières, cela sonnait tellement Américain, tellement Hollywood ! Alaric lui, ne s'extasiait pas pour ce genre de choses, mais il imaginait déjà les ragots qui allaient ressortir si Raven parlait aux petits vieux du coin, ou même aux commerces des alentours. Elle lui demanda s'il était familier avec l'histoire de 1999, et si il croyait aux histoires de fantômes...


- Eh bien je crois aux fantômes oui...de là à dire qu'ils sont maléfiques, ou capables de tuer...là je ne crois pas, sincèrement...mais je suppose que vous si?

Il reposa son regard sur elle: elle avait le visage beaucoup plus grave. Il en conclut qu'elle devait y croire dur comme fer pour faire une tête pareille. Mais il ne croyait sincèrement pas que des fantômes soient capables de tuer un enfant... ni autant de personnes. Pour lui, l'histoire des survivants était une expérience sur la peur qui avait mal tournée. Ou bien une expérience menée par un psychiatre dérangé qui avait fini par péter les plombs, mais de se dire que des esprits avaient pu faire tout cela... c'était improbable. Lui habitait quasiment dans cette maison et il n'avait jamais vu ni entendu quique ce soit se dire poussé au suicide par des morts. Il n'y avait eu aucun problèmes depuis la mort du petit garçon, et pour Alaric, il n'y avait pas de lien entre les deux histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Reynard
::Admin::
    < Criminologue >

::Admin:: < Criminologue >
avatar

Messages : 495
Date d'inscription : 31/03/2010
Age : 28
Métier : Criminologue
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP: 1/3 : DISPONIBLE
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Ven 9 Avr - 12:48

    Elle aurait surement être du même avis que lui, si elle n’avait jamais été séquestré dans Hill House. Et si elle n’avait pas assisté à tout ces événements étranges, c’est sure qu’elle aurait dit toute personne qui lui racontait cela, complètement folle. Mais voila que c’était elle qui racontait ces choses-là. Enfin… disons qu’elle les disait dans sa tête. Car raconter vraiment la semaine passé à Hill House était une chose pas facile, une chose qu’elle préférait plutôt oublié que d’en parler. Elle regardait l’homme devant elle. Il voulait bien croire aux fantômes, mais pas qu’ils pouvaient être méchants ? Raven ne prit pas la peine de lui répondre. Au lieu de ca, elle commençait à mettre ses objets sur le tapis roulant de la caisse. Une fois que ca fut fait, elle finit néanmoins par lui répondre. Du moins si on pouvait appeler cela une réponse.

    -Et pourquoi est-ce qu’ils ne pourraient pas être malveillant ? Après tout, il y a toujours du mal quelque part en chacun être, alors pourquoi pas dans les fantômes ?

    Après 1999 Raven avait eu du mal à croire qu’il pouvait y avoir encore des fantômes gentils telle que Casper. Mais elle se disait que cela pouvait toujours exister, même si elle ne tenait pas trop à rencontrer quoi ce soit qui touchait au surnaturel. Quoi qu’il en soit elle était sure que ce qui habitait Hill House était malveillant. La seule chose qu’elle ne comprenait pas était ce qu’ils attendaient. A l’heure actuelle, l’endroit aurait déjà du être remplit de sang et de policiers ferment le château. Mais non… il n’y avait eu qu’un seul mort jusqu’à maintenant. Et pourtant cela n’allait pas tarder, car les visions devaient à chaque fois plus violent.

    -J’étais comme vous avant… Je voulais bien croire aux esprits et tout ca. Mais que cela pouvait faire du mal ? Non c’était un peu trop sorti d’Hollywood. Mais depuis 1999 ma vision des choses à beaucoup changé.

    Oui depuis ce fameux jour là, la perspective qu’elle avait eu envers les esprits, les fantômes et le paranormal avait énormément changé. Et pas en très bien. Elle saluait la caissière qui commençait à scanner les objets. Raven portait son attention sur son cellulaire. Toujours pas de réseau. Elle soupira et se tournait vers Alaric.

    -Ca arrive d’avoir du réseau ici ou c’est comme souhaiter de la neige en plein désert ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric de Corwyn
    < Maître d'hôtel >

< Maître d'hôtel >
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 04/04/2010
Métier : Maître d'hotel
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP:
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Dim 11 Avr - 19:24

Alaric avait été un peu sous le choc en voyant comme elle avait rapidement changé de sujet juste après lui avoir dit qu'elle était là en 1999. Enfin, elle ne lui avait pas dit clairement, mais ce n'était sûrement pas un hasard dans la date, elle devait parler des événements de Hill House, vu que c'était le sujet. Il y avait donc beaucoup de chance pour qu'elle fasse partie des fameux survivants, mais alors que venait elle faire ici? C'était étrange de vouloir retourner sur les lieux d'un drame dont on a fait partie. Surtout lorsqu'on semblait tant persuadée qu'il s'agissait de fantômes malveillants. Si elle avait survécu, pourquoi revenir? C'était vraiment étrange, et courageux en même temps. Enfin, elle devait sûrement avoir une ou plusieurs très bonnes raisons, peut-être qu'elle avait apprit pour le petit garçon et qu'elle se sentait coupable. Il espérait juste que ce n'était pas une foldingue qui allait venir hurler et faire fuir les clients devant Hill House. Mais au fond, peut-être même qu'elle n'était absolument pas là pour ça. Est ce qu'il y avait du mal dans les fantômes? Oui, certainement, vu qu'un fantôme état une âme torturée qui ne pouvait pas quitter la Terre pour l'instant. Mais de là à s'imaginer qu'ils aillent tuer les autres, c'était vraiment...tiré par les cheveux. Et dire qu'il y avait du mal en chacun de nous, Alaric n'était pas d'accord: il n'estimait pas être quelqu'un de mauvais, et faisait toujours tout pour faire le bien, jamais le mal.

- Eh bien il y a sûrement du mal partout...vous étiez à Hill House en 1999..?

Maintenant, c'était à lui de s'intéresser fermement à la jeune femme. Il avait toujours voulu savoir ce qui s'était réellement passé, mais personne ne voulait jamais le lui dire. Il n se voyait pas non plus demander directement à Raven de lui raconter la mort de ses "amis", mais tout de même, il mourrait d'envie de savoir comment autant de personnes avaient pu trouver la mort.

- Je suis désolé, je ne voulais pas vous froisser en disant qu'il n'y avait rien de maléfique...mais s'ils représentent le mal...pourquoi être revenu?

Il savait comme cela devait être dur d'avoir vécu cela, même si il ne savait rien des détails. Si ils étaient persuadés que c'était lié aux fantômes, après tout, pourquoi pas, il n'était pas là, il n'avait rien à dire sur ce qui était réel ou non. Il continua de mettre les produits sur le tapis roulant, un peu géné, et n'osant plus trop poser de questions. Il aurait tout de même adoré savoir ce qu'elle venait faire ici. Ce n'était pas vraiment le lieu pour parler de ces choses là, déjà que quelques personnes qui le connaissaient de vue le regardaient de travers dans la queue du magasin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Reynard
::Admin::
    < Criminologue >

::Admin:: < Criminologue >
avatar

Messages : 495
Date d'inscription : 31/03/2010
Age : 28
Métier : Criminologue
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP: 1/3 : DISPONIBLE
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Dim 11 Avr - 21:55

    Elle n’allait jamais réussir à contacter qui ce soit pour avoir les informations qu’elle voulait si à chaque fois son téléphone ne trouvait aucun réseau. Vraiment une ville de ¨¨¨¨ ! Elle soupirait et remettait son téléphoné dans sa poche de son jeans, lorsqu’il lui demandait si elle avait été là. Raven tournait son regard vers lui, le fixait un court instant, avant de faire un léger hochement de tête. Oui, elle avait été si stupide de vouloir bien faire partie de cette équipe à la recherche de preuves pour le surnaturel. Oh, paranormal, le surnaturel, elle en avait vu assez. Et maintenant ces visions… Si elle aurait su à l’avance qu’en mettant les pieds dans ce château, cela allait changer complètement sa vie, elle aurait surement refusé de participer. Mais on ne sait pas lire dans l’avenir.

    -Oui. Je faisais partie de l’équipe. J’avais obtenue mon diplôme et je voulais faire une petite folie avant de me lancer dans une quelconque carrière.

    Elle salua la caissière qui commençait à scanner tout les objets de Raven. Mettant tout dans des sacs en plastiques avant de les ranger à nouveau dans le caddy. La question d’Alaric l’arrêtait dans ses gestes. Pourquoi être revenue. Bonne question… Excellente même. Mais que répondre. Ca serait un peu bête de dire qu’elle était ici en espérant d’empêcher des autres meurtres. Ou encore dire je suis ici parce que j’ai des visions à propos de la maison. Complètement tarrée et impossible à dire. Déjà que parler de ca avec Aouregan, qui vivait la même chose qu’elle, n’était pas facile.

    -Pour être honnête… Je n’en sais rien. Je n’aime pas être ici mais je n’ai pas trop le choix….

    Oui, on avait toujours le choix. Du moins c’est ce qu’on aimait se dire. Parfois on n’avait pas vraiment le choix. Bien sure, elle pouvait essayer de fuir et d’oublier ses visions, mais est-ce qu’elle en était capable ? Faire comme ci ses visions ne la touchait pas ? Sans parler que depuis la noyade du garçon, les visions lui venaient à présent même en plein journée et plus atroce qu’avant. Se souvenant de quelque chose que Reg lui avait dit, Raven se tournait vers Alaric

    -Vous ne sauriez pas si une certaine Mademoiselle Neuenfels habite dans Hill House ?

    Cela n’avait qu’été une hypothèse de Raven. Mais si il elle était bien une descendante de ceux qui hantent le château, peut-être que cela expliquerait pourquoi les meurtres ne se produisent pas aussi vite qu’en 1999. Elle canaliserait et calmerait peut-être les esprits. Mais pour cela fallait qu’elle habite à Hill House. Ce n’était qu’une hypothèse bien sure. Mais pour l’instant, elle ne faisait que tourner en rond autour des hypothèses possibles et la seule chose qu’elle pouvait faire était les actualiser le plus possible et se renseigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric de Corwyn
    < Maître d'hôtel >

< Maître d'hôtel >
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 04/04/2010
Métier : Maître d'hotel
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP:
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Mar 13 Avr - 20:55

Elle était donc revenue pour une raison précise, et semblait vouloir trouver une certaine Neuenfels. Cela n'allait pas être trop difficile car effectivement, il y en avait une, et il ne pouvait s'agir que de Cristina. Bien sur qu'il la connaissait, il connaissait tout le monde qui travaillait au Château, ça faisait partie de son boulot. Peut-être qu'elle faisait partie de sa famille, et cela aurait été une bonne chose pour elle, elle qui avait peur de devoir élever seule son enfant. Peut-être que les choses allaient s'arranger pour elle en fin de compte, cela aurait rendu Alaric heureux. Il tenta de voir dans le regard de Raven ce qu'elle pensait de cette Neuenfels , et ce pour quoi elle pouvait bien la chercher. Peut-être aussi que cela avait un rapport avec le fait d'être une survivante, après tout, le monde était petit.

- Neuenfels... il y a une Cristina Neuenfels à Hill House, c'est la seule, c'est une de mes collègues...vous êtes de sa famille?

La caissière commença à passer les rayons d'Alaric après avoir fini avec ceux de Raven. Elle lui fit un sourire, et il le lui rendit: ils se croisaient souvent, vu le nombre de fois ou Alaric venait faire des courses rapide pour les clients ou ses employeurs. Il attendit sa réponse, curieux de voir pourquoi elle revenait sur les lieux d'un épisode qui devait être un des plus sombres de sa vie. Et pourquoi disait-elle qu'elle n'avait pas le choix? Personne n'avait l'air de l'avoir forcée à venir ici, et s'il ne s'agissait que de retrouver quelqu'un, elle qui était criminologue, elle devait avoir les contacts qu'il fallait pour avoir ce genre d'informations...alors pourquoi se déplacer? Alaric était vraiment intrigué par toute cette histoire, et ne manquerait pas d'en parler à Cristina une fois qu'il serait rentré, si quelqu'un la cherchait, elle devait être au courant...il espérait juste que ce n'était rien de grave et qu'au contraire, la présence et l'arrivée de Raven seraient une bonne nouvelle. Car s'il ne s'agissait que de faire une enquête sur Hill House, elle n'aurait pas demandé une personne précise, elle aurait convoqué tout le monde, du moins en théorie. A moins qu'elle ne soit liée à tout ça, mais Cristina était trop jeune pour être des survivantes, alors....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Reynard
::Admin::
    < Criminologue >

::Admin:: < Criminologue >
avatar

Messages : 495
Date d'inscription : 31/03/2010
Age : 28
Métier : Criminologue
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP: 1/3 : DISPONIBLE
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Mar 13 Avr - 23:19

    Ainsi il y avait donc bien une Neuenfels en ville. Et à sa grande surprise elle habitait à Hill House. Cela pouvait être une explication pourquoi les esprits semblaient être moins violents. Bien sure Raven n’avait pas fait des recherches sur cette Cristina, mais elle faisait confiance à Aouregan. Et vu que cette dernière était sure que c’était une descendante des esprits qui semblaient hantés le lieu, elle pouvait être un canalisateur pour eux. Sa présence pouvait les calmer. Ce n’était qu’une hypothèse, mais Raven n’était pas encore au stade d’avoir des explications sans que cela reste une hypothèse. Faut dire qu’une affaire de fantômes était loin de ressembler à toutes les autres affaires qu’elle avait du résoudre. Elle regardait Alaric qui lui demandait si elle était de la famille de cette Cristina. Oh non ! Elle n’avait aucun lien de famille ou d’amitié avec cette Cristina. Elle secouait légèrement la tête et lui répondit, bien qu’elle n’ait pas l’intention de lui dire ce qu’elle voulait de cette jeune femme.

    -Non je n’ai aucun lien avec cette jeune femme. Disons simplement que j’aimerais la rencontrer en dehors de Hill House. Elle travaille depuis longtemps à Hill House ?

    A vrai dire Raven ne savait pas trop si elle voulait rencontrer cette Cristina. Aouregan avait cherché de contacter cette jeune femme, mais à chaque fois elle lui avait raccroché au nez. Pourquoi ? Au début Raven aurait cru qu’elle ne voulait pas parler de Hill House, qu’elle en avait peur. Mais cela ne pouvait pas être le cas, vu qu’elle y travaillait et qu’elle y vivait ! Selon Aouregan c’était l’unique branche de la famille et la seule personne qui était encore en vie. Raven était à vrai dire curieuse comment les esprits réagissaient avec elle. La laissaient t-il tranquille ? Est-ce qu’ils la protégeaient ? Ou est-ce qu’ils la prenaient comme tout autre étranger dans leur demeure ? Bien sure, elle ne pouvait pas demander ca à Alaric, il devait la prendre déjà pour une drôle de femme, mieux fallait pas trop en ajouter. Non la meilleure chose était d’aller à l’hôtel, d’y loger et de suivre les gestes de cette Cristina et bien sure examiner les choses qui se produisent lorsqu’elle n’est pas là. Mais déjà que Raven n’avait pas le courage de se rendre au château, alors loger ? Non !! Pourtant un jour, il fallait qu’elle y remette les pieds… . Ayant fini de mettre toutes ces sacs dans le caddie, elle se tournait vers Alaric afin de lui dire au revoir et de partir à sa voiture.

    -Ravie de vous avoir parler, monsieur de Corwyn. Faites attentions à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric de Corwyn
    < Maître d'hôtel >

< Maître d'hôtel >
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 04/04/2010
Métier : Maître d'hotel
Multicompte : Non

Feuille de personnage
Disponibilité RP:
Relationships:

MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   Lun 26 Avr - 8:15

Que voulait elle dire par "la rencontrer en dehors de Hill House"? Si elle avait envie de la voir et qu'elle savait ou la trouver, pourquoi ne pas y aller directement? Même si oui, évidemment, en tant que survivante, elle n'avait peut-être aucune envie d'y retourner. Mais Cristina ne sortait pas beaucoup en dehors de la propriété, du moins pas à sa connaissance. Et pourquoi s'y intéresser à ce point? Cela l'intriguait réellement, mais ce n'était pas sa place que de se mêler des histoires des autres, et après tout, elle ne semblait pas dangereuse. Travailler à Hill House avait l'air de rendre paranoïaque, et Alaric s'éfforçait de ne pas devenir comme toutes ces personnes qui voyaient le mal ou l'étrange à tous les coins de rue. Il ne savait pas depuis combien de temps elle y travaillait, et avait peur de dire une bêtise, il se contenta donc de répondre:

- Pas très longtemps, elle n'était pas là quand je suis arrivé, mais vous savez comme le temps passe vite lorsqu'on est occupé, donc je ne saurai vous dire, sincèrement....

La jeune femme sembla se contenter de sa réponse, et avait l'air prête à continuer son "chemin". Alaric finit de transférer tout son "bordel" dans le caddie, et dit au revoir à Raven, bien qu'il était certain qu'il n'allait pas tarder à la re croiser, surtout si elle cherchait à rentrer en contact avec les gens du chateau. Cette rencontre avait au moins réussit à le sortir de sa petite routine, et il en était fort aise, il adorait voir de nouvelles têtes, et cette histoire de survivants l'avait toujours intéressé au plus haut point !

- Merci bien, bonne fin de journnée...

Faire attention à lui, oui, il n'allait pas y manquer. Mais il restait persuadé qu'il n'avait absolument rien à craindre, du moins pour le moment. Il paya ses achats, puis direction le camion, avant de rentrer tranquillement à Hill House, continuer sa journnée qui, pour une fois, semblait avoir été intéressante.
The end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crawled Out of The Sea (Raven)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crawled Out of The Sea (Raven)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Raven Sloth
» Oh my beautifull Hell |Raven Nightray|[Terminée]
» En entraînement... [PV Raven]
» Raven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hill House :: || Britzingen ||  :: Centre Co'-
Sauter vers: